Je fais partie de ces lecteurs qui commencent par les classiques, délaissant les best-sellers de mon époque pour dévorer les œuvres fondatrices d’un genre. D’où ma découverte tardive de Greg Egan, l’un de ces auteurs de Hard-SF que l’on considère comme un incontournable des deux dernières décennies – au même titre que Robert Charles Wilson, Connie Willis ou Ted Chiang.

18 nouvelles de « Science-Fiction intériorisée »

Le recueil de nouvelles de science-fiction Axiomatique par Greg Egan aux éditions Le BelialPour découvrir l’œuvre éganienne, mon choix s’est porté sur le recueil Axiomatique, composé de 18 nouvelles et recommandé avec enthousiasme par l’un de mes followers Twitter, @soolipsis. Selon ses propres mots, « Axiomatique est un bon panorama de l’étendue du talent de Greg Egan… Ma préférence ira à L’Assassin infini. »

Je venais tout juste de terminer La Tour de Babylone de Ted Chiang. Le hasard ne pouvait pas mieux faire les choses ! Car Greg Egan adopte une approche de la SF qui m’a beaucoup rappelé celle de Ted Chiang. Il y a de vraies similitudes entre les styles et la capacité avec manipuler les sujets scientifiques, tout en y intégrant une dimension fantastique voire onirique. On ressent aussi chez les deux l’envie de jouer avec la Foi et le rôle du divin.

Selon le site Cafard Cosmique, Egan a l’avantage « d’une inventivité indépassable dans la création d’intrigues scientifiquement très solides, originales de par leur point de vue, à partir desquelles l’auteur réussit à tracer des perspectives souvent abyssales. »

Egan déploie une écriture en vue subjective qui donne libre cours aux questionnements des personnages, dans une action vécue au présent : le ton est un peu froid, l’intrigue toujours étrange, et la narration parfois déroutante à cause de (ou grâce à) son jargon scientifique. Un vernis techno-scientifique qui peut rebuter certains lecteurs plus adeptes d’une anticipation « soft », notamment dans les nouvelles L’Assassin infini et Vers les ténèbres.

Mais l’auteur permet au lecteur de se mettre dans la peau et les pensées de chaque personnage. Comme le dit si bien Jean-Pierre Lion dans sa critique pour Bifrost n°45, « on a ici droit à une science-fiction très intériorisée, où l’essentiel est dans les interrogations de personnages qui n’ont rien d’extraordinaires. Ce pourrait être moi ou vous, et c’est bien sûr ce qui fait tout l’intérêt de la chose. »

Le Transhumanisme au cœur d’Axiomatique

Axiomatique, du nom de l’une des histoires du recueil, joue sur de nombreux thèmes (transfert de conscience, foi, eugénisme, transhumanisme…) avec des concepts originaux – voire dérangeants, dont certains resurgissent à plusieurs reprises au cœur de nouvelles intrigues : c’est le cas par exemple des implants cérébraux ou de ce que Egan appelle le « dispositif Ndoli ». L’humain de Greg Egan est manipulé génétiquement, augmenté ou transféré cérébralement, dans une série de déclinaisons transhumanistes que ne renierait pas Google.

N’attendez pas de chutes spectaculaires dans Axiomatique. Mais l’auteur met un point d’honneur à développer une forme de morale, à l’instar d’une fable : chaque fin de nouvelle est une ouverture à la réflexion, parfois philosophique. On peut être un peu déconcerté à la conclusion que propose Greg Egan sur une poignée d’histoires, nous laissant sur notre faim, comme s’il manquait ce que Ted Chiang, lui, considère comme une issue réussie : une surprise… évidente.

Mes nouvelles favorites sont :
– Orbite instable dans la sphère des illusions, parce que cette vision fantastique de la propagation des croyances selon des « zones » d’influence géographiques est vraiment inattendue…
– Le Coffre-fort, une histoire de transfert de conscience chez un esprit qui « voyage » de corps en corps, se réveillant chaque matin dans l’enveloppe corporelle d’un autre.
– Vers les ténèbres pour son action palpitante et sa description d’un phénomène d’intrication quantique : un « sauveteur » traverse en courant un trou de ver matérialisé dans une ville américaine et engage une course à travers le temps et vers un horizon inconnu.

Et pour continuer (ou découvrir) la lecture des nouvelles de Greg Egan, un tweet pour la route :

Titre : Axiomatique
Auteur : Greg Egan
Date de publication : 1995
Editeur : Le Belial’
Prix : 23€

✉ Newsletter

Fan de Science-Fiction et d'Anticipation ? Abonnez-vous par e-mail et vous recevrez chaque nouvel article, une fois par semaine. No Spam Inside.

Posted by HAH

Passionné par l'Anticipation et la SF depuis la lecture de Fahrenheit 451, j'ai orienté mes études littéraires dans ce domaine avec la réalisation d'un mémoire sur les villes dystopiques. Ma bibliothèque se compose des grands classiques (Asimov, Philip K. Dick, H.G. Wells, Clarke...) et des nouveaux auteurs SF - Priest, Wilson, Howey... Ma nouvelle préférée : La Dernière Question, d'Isaac Asimov. Evidemment, je regarde un peu trop les films et séries d'Anticipation.

Laisser un commentaire :