Et si le fil de l’Histoire avait soudain bifurqué… ou plutôt créé des voies temporelles alternatives ? Voilà le point de départ de l’Uchronie, ou « Alternate History » comme l’appellent les anglophones.

Dans la foulée de mon article sur les différents genres de la SF, ou de l’interview d’ArchéoSF, partons pour un voyage dans des « non-temps » – par définition – avec une vingtaine de romans, recueils, films et séries uchroniques incontournables. A vous de compléter !

Une courte définition de l’Uchronie

Uchronie, livre de Charles RenouvierC’est en 1857 que naît le terme qui définira ce sous-genre de la Science-Fiction, sous la plume du philosophe Charles Renouvier – lui-même inspiré du titre d’un vieux manuscrit rédigé en Latin, Uchronia. Il intitule alors son ouvrage Uchronie (L’utopie dans l’Histoire).

Pour faire simple, une uchronie spécule sur les conséquences d’une modification de faits historiques. Il s’agit de construire une description ou un scénario fictif.ve plausible, sur la base d’un simple questionnement : dans quel monde vivrait-on si les événements s’étaient déroulés autrement ?

L’Uchronie raconte donc ce qui aurait pu arriver. Elle réécrit l’Histoire, révélant les affres ou les espoirs d’un temps qui n’existe pas.

La Seconde Guerre Mondiale, obsession uchronique

De nombreuses histoires alternatives prennent pour point de scission temporelle des périodes particulièrement dramatiques et épiques, qui alimentent constamment l’imaginaire littéraire et cinématographique : le destin de Napoléon Bonaparte, l’issue de la Seconde Guerre Mondiale ou encore les événements de la Guerre de Sécession.

Les événements de 39-45 forment un terreau si fertile pour la production uchronique qu’il existe une page Wikipedia recensant les œuvres et thèmes-clés dans cette « catégorie ».

Prenez l’exemple du Maître du Haut Château, roman uchronique célèbre de Philip K. Dick qu’Amazon a réussi à adapter en série (que je vous conseille !). L’intrigue se déroule dans une Amérique partagée entre l’Empire Japonais et le IIIème Reich. [SPOILER ALERT] La puissance narrative de cette œuvre tient du fait qu’il est possible de communiquer entre les différentes strates historiques. Ce qui s’est passé dans une dimension temporelle diffère totalement d’une autre.

Fatherland, uchronie de Robert HarrisLisez encore le best-seller de Robert Harris, Fatherland : alors que l’Allemagne a écrasé les alliés, on y suit l’enquête d’un agent SS chargé de retrouver l’auteur du meurtre d’un officiel nazi ayant assisté à la conférence de Wansee. Là aussi, énorme succès littéraire pour une uchronie qui modifie radicalement la conclusion de la Seconde Guerre Mondiale.

Imaginez si Hitler n’était pas venu au monde. Stephen Fry s’est essayé à cette spéculation avec Making History, un roman dans lequel un étudiant en histoire et un physicien modifient le passé en empêchant la naissance d’Adolf Hitler. Les forces de l’Axe auraient-elles existé sans son initiateur ?

Si vous nourrissez une obsession pour la période de la deuxième guerre mondiale, il y a aussi le roman – longtemps considéré à tort comme une apologie indirecte du nazisme – de Norman Spinrad, Rêve de Fer, dans lequel l’écrivain imagine une autre vie pour celui qui ne serait finalement pas devenu l’artisan de l’Holocauste. Adolf Hitler y a émigré à New York pour mener une vie d’écrivain de Sci-Fantasy.

Changer le cours de l’ère Napoléonienne ou de la Guerre de Sécession

Quant au plus grand conquérant français, il ne manque pas d’influencer les auteurs d’uchronies, en témoigne le recueil d’histoires Les Autres vies de Napoléon Bonaparte, édité par ArchéoSF.

Napoléon Bonaparte en uchronie« Et si Napoléon avait suivi les traces d’Alexandre le Grand et envahi le Moyen-Orient ? S’il s’était évadé de Sainte-Hélène à bord d’un submersible faisant furieusement écho au Nautilus ? Si l’Empereur des Français avait conquis l’Amérique du Sud, avait coulé des jours paisibles dans une plantation de Louisiane ? C’est tout cela et bien plus encore qui est raconté dans ce volume, consacré aux autres vies de Napoléon Bonaparte, celles qui n’ont pas existé. »

Autre théâtre privilégié de l’Uchronie : la Guerre de Sécession. Notamment la bataille de Gettysburg, revisitée par Ward Moore dans l’un des succès du genre, Bring the Jubilee, ou encore par Peter G. Tsouras avec le moins fameux Gettysburg : An Alternate History.

Le livre de Ward Moore part du fait historique divergent que les confédérés sont sortis victorieux de leur guerre contre l’Union. Puis l’auteur emmène le lecteur dans les années 50, lorsqu’un conflit éclate entre les Etats-Unis confédérés et l’Union Germanique. C’est à ce moment du récit qu’un historien décide de voyager dans le temps pour assister à l’origine de la victoire des confédérés, lors de la bataille de Gettysburg.

Des présents ou des futurs qui n’existe(ro)nt pas

L’Uchronie serait-elle un genre littéraire qui s’ancrerait forcément dans un événement passé ? Pas toujours.

Ainsi, dans Latium, Romain Lucazeau part d’une évolution historique alternative (l’Empire Romain s’est étendu et développé pendant des millénaires) pour nourrir les fondations d’un space-opera où l’Humanité n’est plus, remplacée par ses machines interstellaires. L’écrivain est remonté bien plus loin dans l’échelle du temps, jusqu’à l’Antiquité, pour concevoir un futur impossible.

La série Real Humans, l’une de mes préférées, a quelque chose de perturbant : si l’atmosphère, le decorum et les personnages correspondent à notre présent, un élément central du scénario bouscule le réel. Car dans Real Humans, les androides existent déjà et transforment les rapports sociétaux en profondeur. C’est un présent étrange, décalé, qui « aurait pu », mais qui n’est pas le nôtre – ou le sera, d’ici quelques décennies.

L’Uchronie peut donc changer le cours du temps, qu’il soit passé, présent ou à venir.

L’altération du Temps, une autre approche de l’Uchronie ?

Le thème du voyage dans le temps peut aussi à mon sens être considéré comme facteur de divergence – même si, pour les puristes de la SF, l’exercice scénaristique génère souvent des paradoxes inacceptables.

L’Uchronie vue non pas comme une histoire alternative, mais comme altération du temps : j’espère que vous n’allez pas froncer les sourcils !

Bradbury ouvre la voie avec Un Coup de tonnerre, fabuleuse nouvelle qui illustre le principe de l’« Effet Papillon » (lequel sert de concept au film éponyme, avec un héros capable de changer le cours de l’Histoire en effectuant des sauts mémoriels) : une agence de voyage propulse des chasseurs au temps des dinosaures, pour un safari dont l’impact sur le présent sera monumental.

Vous avez entendu parler de 22/11/63 ? Ce roman de Stephen King, très récent (publié en 2011), a aussi eu droit à son adaptation en série TV – à ajouter à votre liste. Il met en scène le narrateur lui-même, dans un double scénario : l’un qui vise à empêcher rétroactivement le meurtre de Kennedy, l’autre qui développe une romance. Les actes du héros auront, comme dans Un coup de tonnerre, une influence considérable sur le temps d’origine du narrateur.

D’autres exemples d’uchronies réussies…

Si vous avez envie d’enrichir votre bibliothèque avec d’excellentes œuvres du genre, il existe un recueil unique en son genre, aux éditions ArchéoSF : Une autre histoire du monde – 2500 ans d’Uchronie. Et voilà encore quelques exemples d’uchronies pour conclure cet article :

Watchmen. Dans un vingtième siècle divergent, des groupes de héros masqués – dont un seul, le Dr Manhattan, possèdes des pouvoirs surhumains – ont changé la face du monde. Un comics culte passé avec brio sur grand écran.

Pavane. Keith Roberts y réécrit l’Histoire pour nous transporter dans un monde moderne dominé par l’Eglise Catholique, et fortement freiné dans son progrès. Un roman aux allures de steampunk.

Chronique des années noires. Le roman (dont le titre original est The Years of Rice and Salt) imagine comment le monde aurait évolué si la Peste Noire avait ravage la quasi-totalité de la population européenne, au 13ème siècle. L’œuvre est un voyage à travers 700 ans d’Histoire alternative.

La Machine à différences. A la fin du 19ème siècle, la société britannique est façonnée par des machines à différences, super-ordinateurs de style steampunk. Plusieurs personnages se croisent dans ce roman d’aventure et d’espionnage. Le roman est publié en 1990 par Bruce Sterling et William Gibson.

The Alteration. Ce roman uchronique de Kingsley Amis part d’un point de divergence, celui de la Réforme (au 16ème siècle). La société, fortement dominée par le dogme religieux catholique, prend donc un tout autre visage.

Le Complot contre l’Amérique. En toile de fond, toujours, la montée en puissance du régime Nazi. L’auteur, Philip Roth, réinvente la face de l’Histoire en remplaçant Roosevelt par Charles Lindbergh, considéré à juste titre comme un partisan des idées d’Hitler.

Le Club des policiers yiddish. Ce livre a remporté le prix Hugo en 2008, ainsi que le prix Locus. Michael Chabon nous embarque dans une enquête policière en Alaska, état refuge de milliers de juifs européens au moment de l’Holocauste.

Notez, pour finir sur une petite réflexion, qu’une « Alternate History » ne peut mériter cette classification que si l’auteur en avait l’intention… Car certains romans d’anticipation, à l’instar de V pour Vendetta ou de 1984, bien que ressemblant de nos jours à des temporalités divergentes, ne faisaient que spéculer sur le futur. Nuance…

✉ Newsletter

Fan de Science-Fiction et d'Anticipation ? Abonnez-vous par e-mail et vous recevrez chaque nouvel article, une fois par semaine. No Spam Inside.

Posted by HAH

Passionné par l'Anticipation et la SF depuis la lecture de Fahrenheit 451, j'ai orienté mes études littéraires dans ce domaine avec la réalisation d'un mémoire sur les villes dystopiques. Ma bibliothèque se compose des grands classiques (Asimov, Philip K. Dick, H.G. Wells, Clarke...) et des nouveaux auteurs SF - Priest, Wilson, Howey... Ma nouvelle préférée : La Dernière Question, d'Isaac Asimov. Evidemment, je regarde un peu trop les films et séries d'Anticipation.

Laisser un commentaire :