[Biographie] Qui est Bernard Werber ?

Né à Toulouse le 18 septembre 1961, cet auteur contemporain de 55 ans conjugue à la perfection science-fiction, science et spiritualité. Le public le connaît notamment grâce à sa trilogie des Fourmis, une réflexion philosophique de l’évolution de l’humanité. Aujourd’hui, Bernard Werber fait partie des écrivains français les plus lus au monde avec plus de 15 millions d’exemplaires vendus, traduits dans 35 langues.

L’enfance et les études de Bernard Werber

Biographie Bernard WerberEnfant, Bernard développe un talent particulier pour le dessin, ce qui n’échappe pas à son professeur, qui l’encourage dans cette voie au détriment des autres matières. En 1968, à 7 ans, il écrit un sujet libre dans le cadre d’un travail scolaire. Il choisit pour thème Les aventures d’une puce, une première nouvelle qui l’inscrit dans une nouvelle passion : la littérature. 1 an après, il publie une deuxième nouvelle de trois pages, Le château magique, et l’année suivante Les enquêtes de Taupin. Il a à cette époque seulement 9 ans.

Durant ses années lycée, Werber écrit plusieurs histoires pour un fanzine, et âgé d’à peine 17 ans, il monte le journal Euphorie pour son lycée. Le journal contenait 70% de bande dessinées et 30% de textes sur la vie lycéenne.

Après le bac, en 1979, il commence un récit assez naïf des Fourmis (qu’il ré-exploitera plus tard pour en faire un chef-d’œuvre). Parallèlement il entre en première année de droit à Toulouse et y étudie également la criminologie. En 1982, il intègre l’École Supérieure de Journalisme de Paris.

La carrière de Werber dans l’écriture

Après ses études, Weber devient pigiste pour plusieurs journaux dont L’Événement, Le Point et VSD, puis journaliste scientifique pour Le Nouvel Observateur et Eurêka. Sa première récompense est une bourse (du Prix de la Fondation News du meilleur jeune reporter) pour un reportage sur les fourmis magnans en migration en Afrique. Il sera accompagné sur le terrain par le professeur Leroux.

Il publie son premier roman Les Fourmis en mars 1991 chez Michel Albin, puis le deuxième volet Jour des fourmis, un an après. En 1995, il termine sa trilogie avec La Révolution des fourmis.

En 1994, il publie les Thanatonautes, avec une suite en 2000 dans L’Empire des Anges. En 2002, il réunit ses meilleures nouvelles dans L’arbre des possibles qui devient un best-seller dès sa sortie, en octobre de la même année.

Il débute dans le cinéma en 2007 en réalisant le long métrage Nos amis les Terriens. En 2015, il dédie un roman intitulé Le Sixième Sommeil à sa compagne.

banner mag