[Biographie] Qui est Philip K. Dick ?

Philip K. Dick est un auteur et écrivain américain qui traite aussi bien de la littérature générale que de la science-fiction. Ayant été quasiment pauvre toute sa vie, il est mort en 1982 sans avoir jamais su à quel point ses œuvres allaient devenir incontournables. Elles sont à l’origine de plusieurs adaptations cinématographiques à succès tels que Blade Runner, Ubik, Total Recall ou Minority Report. La série Le Maître du Haut Château est également produite par Amazon Studios depuis 2016.

Philip K. Dick : une personnalité controversée

Biographie de Philip K DickPhilip Kindred Dick – de son vrai nom – naît à Chicago, dans l’Illinois, le 16 décembre 1928. Sa mère Dorothy Kindred Dick n’ayant pas suffisamment de lait pour nourrir ses deux bébés, la petite soeur Jane décède quelques semaines après sa naissance.

Cette perte affectera profondément l’équilibre mental de Philip K. Dick. Dans une de ses œuvres, Dr Bloodmoney, il évoque une dualité très forte, témoin de son propre vécu.

Le divorce de ses parents ne fera qu’aggraver son mal, traduit plus tard comme le début d’une schizophrénie. Il réussit cependant à s’affranchir de cette réalité angoissante grâce à la musique (amateur d’opéras et de symphonies) et en dévorant les magazines de science-fiction et scientifiques comme Stirring Science Stories et Popular Science.

La carrière d’écrivain de Philip K. Dick

A ses débuts d’écrivain, Philip Kindred Dick s’intéresse aussi bien à la Science-Fiction qu’à la littérature générale. C’est grâce à sa femme Kleo qu’il deviendra écrivain professionnel en 1952.

Réalisant que les écrits de SF se vendait bien à cette époque, il décide de se focaliser essentiellement sur l’écriture de nouvelles du genre, dont les plus connues sont Spaceship, The Variable Man, ou Second Variety. Ses nouvelles ne rencontrant pas le succès escompté, K. Dick publie son premier roman en 1955 : Loterie Solaire.

L’échec rencontré par ses livres de littérature générale et sa vie privée houleuse (5 divorces), le conduiront à la dépression. Sa surconsommation de drogues et de stimulants n’arrangera rien. Mais paradoxalement, ses nombreux problèmes seront à l’origine de ses ouvrages mythiques : Le Maître du Haut Château (1962) pour lequel il décroche le prix Hugo, Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques (1968) ou encore Ubik (1969).

Philip K. Dick décède le 2 mars 1982, en Californie, à la suite d’une défaillance cardiaque provoquée par une attaque cérébrale. Il restera dans le monde de la SF l’un des auteurs les plus géniaux que le genre ait connu.

banner mag