Livre Chatbot Le Robot de Pascal ChabotTout a commencé à Madrid. Je me promenais dans les rues de la capitale espagnole, un soir d’octobre, quand je suis tombé sur La Central, une librairie-café à explorer sur 3 étages. C’est là, en passant par le rayon francophone, que la couverture du livre de Pascal Chabot a attiré mon regard – regard influencé par mon métier dans le digital. Chatbot le Robot. Titre étrange, un peu maladroit, avec une illustration un peu naïve en guise de couverture.

Mais comme j’avais quelques heures à tuer, j’ai lu le synopsis au dos. Et acheté le bouquin, dévoré en moins d’une heure sur le vol du retour.

Quand une Intelligence Artificielle apprend la Philosophie…

La promesse de ce petit ouvrage d’Anticipation ? Faire de nous les spectateurs d’une confrontation philosophique entre un bot conversationnel (plus précisément une intelligence artificielle, aux frontières de la singularité) et un jury composé des plus grands esprits humains. La fiction, car c’en est une, nous projette en 2025, à l’issue d’une expérimentation universitaire :

On apprit la philosophie à l’un de ces robots, et il fût demandé à un jury de penseurs réputés de répondre à cette question : s’agit-il vraiment d’un philosophe ? Ils décidèrent pour le savoir de l’auditionner.

Le livre de Pascal Chabot raconte donc cette étrange confrontation avec un programme, capable d’intégrer l’ensemble du savoir et des conceptions philosophiques humaines, et de construire puis d’exposer sa propre réflexion (mais est-ce le cas ?) en réponse à 5 grandes questions.

  1. Un robot peut-il être philosophe ? N’y a-t-il pas là une contradiction ?
  2. Existez-vous ? Comment vous définiriez-vous ?
  3. Qu’est-ce que la conscience de soi pour un robot-philosophe ?
  4. Les robots peuvent-ils être meilleurs que les hommes ?
  5. Du Doute et de la Mort

Ma critique de Chatbot le Robot

Pascal Chabot (nom prédestiné et sans doute à l’origine du clin d’oeil du titre) réussi un tour de force remarquable : rendre la philosophie à la fois amusante et captivante, sans la moindre lourdeur et avec un style fluide. Outre le format, assez court pour occuper un trajet Lille-Paris, le découpage en 5 chapitres permet l’exploration de grands thèmes tout en nous poussant inconsciemment à l’analyse du discours philosophique du chatbot. Peut-il faire illusion ? Va-t-il convaincre les philosophes ?

Car il commence par une affirmation simple, et en apparence implacable : “La philosophie est certes une création humaine, mais rien n’oblige à admettre que seuls les humains peuvent la pratiquer.” Le doute s’installe, pour celui qui conçoit la capacité à philosopher comme un attribut singulier de l’Humanité. Et on dévore les monologues de l’Intelligence Artificielle, qui la rendent d’ailleurs attachante – voire effrayante – à un certain stade de la lecture.

Je ne vais évidemment pas vous spoiler : s’agissant d’une sorte d’essai fictionnel, vous y trouverez forcément du suspense et des rebondissements, avec une chute qui frôle l’épique et nous laisse sur une nouvelle question existentielle. Avec un sujet pareil, il fallait le faire.

Titre : Chatbot le Robot
Auteur : Pascal Chabot
Edition : PUF
Nombre de pages : 80
Prix : 9€ (relié) et 6,99 (ebook)

Crédit image : publicdomainpictures.net

✉ Newsletter

Fan de Science-Fiction et d'Anticipation ? Abonnez-vous par e-mail et vous recevrez chaque nouvel article, une fois par semaine. No Spam Inside.

Posted by HAH

Passionné par l'Anticipation et la SF depuis la lecture de Fahrenheit 451, j'ai orienté mes études littéraires dans ce domaine avec la réalisation d'un mémoire sur les villes dystopiques. Ma bibliothèque se compose des grands classiques (Asimov, Philip K. Dick, H.G. Wells, Clarke...) et des nouveaux auteurs SF - Priest, Wilson, Howey... Ma nouvelle préférée : La Dernière Question, d'Isaac Asimov. Evidemment, je regarde un peu trop les films et séries d'Anticipation.

Laisser un commentaire :