Oser affirmer de façon définitive quels sont les meilleurs romans de SF risquerait de faire frémir les passionnés. Alors plutôt que de proposer un classement tout personnel, celui que je vous donne ici se base sur les réponses de plus de 330 lecteurs et lectrices, interrogé(e)s en mai 2018.

Voici un classement des livres qui ont déclenché la passion pour le genre, et qui ont le plus marqué le lectorat. Je vous avoue que certaines réponses m’ont surpris…

Quel est le livre qui vous a fait aimer la Science-Fiction ?

Le podium des œuvres de SF est totalement « trusté » par des cycles : Dune, Fondation et Les Cantos d’Hypérion. L’œuvre de Franck Herbert est d’ailleurs à la fois celle qui a le plus déclenché l’amour pour la SF et celle qui a le plus marqué les lecteurs / trices.

Si le cycle fleuve d’Asimov n’est pas une surprise, celui de Dan Simmons se hisse très haut dans le classement, devant des romans cultes comme 1984 ou Ubik. Je ne m’attendais pas non plus à voir dans le top 10 des récits comme Niourk (Stefan Wul) et la longue série de Majipoor (Silverberg).

Les meilleurs livres de Science-Fiction selon les lecteurs

A titre personnel, je suis tombé dans la SF – définitivement – à la lecture de La Nuit des temps, de Barjavel. Respect à ma prof de Français de l’époque qui avait imposé ce roman à notre classe de 4ème.

Les romans les plus marquants de la SF

Question légèrement différente de la première : il s’agissait là de savoir quelles œuvres étaient considérées comme les plus mémorables dans l’histoire de la Science-Fiction. Pas de gros écarts avec les réponses précédentes, mais il y a de quoi compléter votre bibliothèque 😊

Voilà la liste par ordre d’importance :

1. Dune (cycle) – Franck Herbert
2. Fondation (cycle) – Isaac Asimov
3. Hypérion (cycle) – Dan Simmons
4. Ubik – Philip K. Dick
5. Les Robots (cycle) – Isaac Asimov
6. 1984 – George Orwell
7. Les Chroniques martiennes – Ray Bradbury
8. Cal de Ter (cycle) – Paul-Jean Hérault
9. Fahrenheit 451 – Ray Bradbury
10. La Horde du Contrevent – Alain Damasio
11. La Nuit des temps – René Barjavel
12. La Zone du dehors – Alain Damasio
13. Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques – Philip K. Dick
14. Niourk – Stefan Wul
15. La Planète des singes – Pierre Boule
16. Eon (cycle) – Greg Bear
17. Coud Atlas – David Mitchell
18. 2001, l’Odyssée de l’Espace – Arthur C. Clarke

Sont ensuite citées de nombreuses œuvres mais de façon anecdotique, bien que ces œuvres soient évidemment d’excellentes lectures (à l’instar de V pour Vendetta, seul comics évoqué dans les réponses). Je dois avouer que je ne connaissais pas la série des Cal de Ter ; erreur à corriger très prochainement !

Comme pour moi, il y a des chances que vous ayez froncé les sourcils devant ce classement… 2001, l’Odyssée de l’Espace seulement 18ème ? Et un seul roman de Philip K. Dick dans cette liste ?!

Libre à vous de donner votre avis personnel en-dessous de l’article, pour continuer la discussion.

✉ Newsletter

Fan de Science-Fiction et d'Anticipation ? Abonnez-vous par e-mail et vous recevrez chaque nouvel article, une fois par semaine. No Spam Inside.

Posted by HAH

Passionné par l'Anticipation et la SF depuis la lecture de Fahrenheit 451, j'ai orienté mes études littéraires dans ce domaine avec la réalisation d'un mémoire sur les villes dystopiques. Ma bibliothèque se compose des grands classiques (Asimov, Philip K. Dick, H.G. Wells, Clarke...) et des nouveaux auteurs SF - Priest, Wilson, Howey... Ma nouvelle préférée : La Dernière Question, d'Isaac Asimov. Evidemment, je regarde un peu trop les films et séries d'Anticipation.

7 Comments

  1. Bonjour.

    Très instructif , je n’ai jamais entendu parler de “niourk” et “cal de ter”.

    EON a été cité plus d’une fois :)?!

    Répondre

    1. J’avoue que j’ai découvert 2 ou 3 œuvres 🙂 Et oui EON a été cité 4 fois !

      Répondre

  2. Tiens, pas une seule femme dans cette liste ? Assez étonnée de ne pas voir cité ou un McCaffrey ou un Zimmer Bradley, qui ont pourtant été distribuées assez largement en France. Est-ce qu’on pourrait aussi connaître le ratio répondants/répondantes ?

    Répondre

    1. Hello Aquerty, oui, étonné aussi mais les femmes, à titre indicatif, ne représentaient “que” 23% des répondant(e)s sur les 330 personnes qui ont complété l’enquête. Les hommes sont toujours sur-représentés. Zimmer Bradley n’a été citée qu’une fois parmi les réponses. Par contre, comme je l’indiquerai dans un prochain article plus complet sur les apprentissages de l’enquête, il y a Ursula K. Le Guin qui se place dans le top 20 des auteur(e)s de SF.

      Répondre

      1. Merci pour la réponse ! Effectivement la “sous-représentation” des lectrices (dans le sens où elles ne constituent pas 50% des réponses—j’ai peu de doute sur le fait qu’elles soient moins nombreuses que les lecteurs en général) doit jouer.
        J’ai vérifié du coup, et les trois (Zimmer Bradley, Le Guin et McCaffrey) ont commencé à être traduites en français à peu près au même moment, fin des années 70. McCaffrey et Le Guin ont une bonne place dans la collection anticipation d’Opta, qui a beaucoup influencé les lecteurs de l’époque. Je me demande quels sont les entrées dans la science-fiction aujourd’hui (peut-être l’adaptation cinématographique ?).

  3. Pour moi, Bradley (Romance de Ténébreuse) et McCaffrey (Balade de Pern) ont vraiment été des révélations dans le cadre de la Fantasy (science-fantasy si l’on veut être pointilleux. Elles ont donc aussi peut être été écarté à cause de cette approche.

    Répondre

  4. bien malheureux de voir que Andrevon n’existe pas… Pour moi, après Herbert, c’est le maître (bien devant Damasio) et je conseille à tout le monde “le temps des grandes chasses” et “la maison qui glisse”. C’est fabuleux. Merci M’sieur Andrevon pour ce grand plaisir que vous m’avez procuré.

    Répondre

Laisser un commentaire :