Metropolis, Les Mondes futurs, L’Homme invisible ou encore le très rétro Voyage dans la Lune. Ça vous parle ? Forcément. Réalisés avant les années 40, ces 4 films sont des classiques du cinéma de science-fiction en noir et blanc. Je lance donc mon anthologie du “vieux” cinéma de science-fiction avec eux. Pas certain que vous aurez la patience de tout regarder en entier… Mais il y a quelque chose de fascinant dans ces premières œuvres SF du 7ème Art.

Le Voyage dans la Lune – 1902

Le Voyage dans la Lune, un vieux film de Science Fiction en noir et blanc

Qui n’a jamais vu cette fameuse image de la Lune avec une balle dans l’œil droit ? Ce film de George Méliès, sorti aux prémices du 20ème siècle, illustre bien l’imaginaire science-fictionnel de l’époque – mais aussi le talent du réalisateur, considéré comme l’un des pères des effets spéciaux. A l’origine en noir et blanc et muet, ce très vieux film de SF a été restauré / colorisé dans la version que je vous livre ici. Le Voyage dans la Lune est un film court qui met en scène un groupe d’astronomes et leur projet de se rendre sur la Lune – évidemment. Le mécanisme de lancement n’est autre qu’un canon, et leur aéronef un énorme projectile, qu’ils lancent dans l’œil de la Lune.

Metropolis – 1927

Metropolis film SF en noir et blanc

Illustration par Laurent Durieux – http://www.laurentdurieux.com/

J’y ai eu droit lors de mes études littéraires, puisque Metropolis est classé dans les oeuvres phares de l’expressionnisme. Réalisé par Fritz Lang dans l’entre-deux guerres, ce chef-d’oeuvre du cinéma de science-fiction est également muet. Il nous transporte en 2026, dans une mégapole inquiétante et verticalisée, qui rappelle Le Meilleur des Mondes de Huxley. C’est aussi dans ce film de science-fiction qu’apparaissent les premiers monstres mécaniques et le thème du robot. La version ci-dessous est complète. A revoir d’urgence.

Les Mondes futurs – 1936

Les Mondes Futurs, film de science fiction en noir et blanc

Les Mondes Futurs, inspiré de The Shape of things to come, roman futuriste d’H.G. Wells, dépeint un monde ravagé par la guerre. L’Humanité se reconstruit sur les cendres de l’ancienne civilisation, tant bien que mal, jusqu’à ce qu’un homme débarque en aéroplane et annonce qu’une société va leur venir en aide, pour rebâtir un monde neuf et relancer le Progrès. Néanmoins, plusieurs décennies plus tard, un nouveau conflit couve au sein de la nouvelle civilisation… Un vieux film de science-fiction qui plaira aux amateurs de cinéma rétro-futuriste, avec de nombreux thèmes et motifs qui montrent la vision de l’avenir à l’approche de la seconde guerre.

L’Homme invisible – 1933

L'Homme invisible, film de science fiction rétro

Adapté plus tard dans une célèbre série, L’Homme invisible a eu droit à plusieurs “reboots” ou interprétations depuis quelques dizaines d’années. Il faut dire que ce “mythe” de la science-fiction captive les foules, entre fascination et peur. Il révèle un aspect peu reluisant de la nature humaine : que feriez-vous si vous étiez invisible ? Pour le personnage principal de ce film en noir et blanc, c’est simple. Tout. Voler, violer, assassiner… Devenu fou, le personnage mis en scène par James Whale se sent investi d’un pouvoir immense. Redécouvrez ce classique de la SF en noir et blanc dans le trailer ci-dessous (je n’ai pas trouvé de VOSTFR, désolé) :

S’il manque une référence à vos yeux, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Et bonne séance !

✉ Newsletter

Fan de Science-Fiction et d'Anticipation ? Abonnez-vous par e-mail et vous recevrez chaque nouvel article, une fois par semaine. No Spam Inside.

Posted by HAH

Passionné par l'Anticipation et la SF depuis la lecture de Fahrenheit 451, j'ai orienté mes études littéraires dans ce domaine avec la réalisation d'un mémoire sur les villes dystopiques. Ma bibliothèque se compose des grands classiques (Asimov, Philip K. Dick, H.G. Wells, Clarke...) et des nouveaux auteurs SF - Priest, Wilson, Howey... Ma nouvelle préférée : La Dernière Question, d'Isaac Asimov. Evidemment, je regarde un peu trop les films et séries d'Anticipation.

Laisser un commentaire :